Une bourde de Stéphan fatale à Rennes, Roy ambitieux à Lens, un nouveau coach à Clermont – www.butfootballclub.fr

Source : Lien de l’article original
Date Heure de publication : 2024-03-04 11:20:00

⬇️ ————TRAD———– ⬇️

Zapping But! Football Club Top 10 : les contrats de sponsoring maillots les plus lucratifs

Clermont : Bichard arrive sur le banc

Les négociations ont été longues mais Sébastien Bichard (40 ans), adjoint depuis cet été d’Habib Beye au Red Star (leader de National), va bien devenir le prochain entraîneur de Clermont. Selon L’Équipe, Pascal Gastien ne sera pas débarqué et terminera la saison au côté de Bichard, avant que ce dernier ne prenne sa succession à la fin de la saison et ce quelle que soit la division dans laquelle évoluera le CF 63.

Toulouse FC – OGC Nice (2-1) : les réactions de Martinez Novell et Farioli

Carles Martinez Novell : « L’attitude des joueurs a toujours été bonne dans ce match, mais ils ont mieux compris ce qu’ils devaient faire après la mitemps, a estimé Carles Martinez Novell, l’entraîneur. Avant cela, on était moins connectés, des joueurs se projetaient et d’autres non. Quand les joueurs sont bien dans leur tête, il y a de l’énergie. Tout s’est bien enchaîné et j’étais parfois comme un spectateur en les regardant. »

Francesco Farioli : « Il va falloir se réveiller en restant lucides. Retrouver l’équilibre du début de saison et bien savoir qui sont nos concurrents. Il n’y a pas de crise, on s’est trop habitués au classement qu’on a eu mais, je le répète, l’objectif est le top 6. »

Retrouvez toute l’actualité du Stade Rennais

Mais aussi…

Montpellier HSC : une première comme barragiste

Au lendemain de son match nul contre le RC Strasbourg à la Mosson (2-2), Montpellier
occupe la position de barragiste pour la première fois au terme d’une journée cette saison. Il faut remonter à 2015-2016 pour voir le MHSC figurer parmi les 3 derniers du classement après 24 journées (12e au final).

Stade Brestois : Roy plein d’ambitions avant Lens

Vainqueur du Havre hier à domicile (1-0), le Stade Brestois continue de rêver d’Europe en fin de saison même si Éric Roy est là pour calmer les ardeurs. « C’est toujours mieux d’avoir quelques points d’avance, car on sait que dans les fins de championnat, les gros font en général carton plein. À Lens (samedi prochain), ce sera important qu’on soit capables de se hisser au niveau de ces équipes-là. On joue tous les matches pour rester là-haut. On a réalisé nos deux premiers objectifs, celui du club, qui est le maintien, puis celui des joueurs, qui était de faire mieux que la saison dernière (44 points). On s’en est fixé d’autres, celui d’un certain nombre de points, que l’on garde entre nous pour l’instant, mais qui nous permettraient, selon les études que l’on a pu faire, avec les historiques des championnats à 18 clubs, de rester dans ces sept premières places, qui ont des chances d’être européennes. On se fixera peut-être un objectif ultime. Beaucoup de choses peuvent encore se passer et ce petit trou de quatre, cinq points, reste très fragile. Il est évident que les deux prochains matches vont dire beaucoup de notre fin de saison. »

Le Havre : Elsner explique son coup tactique à Brest

Luka Elsner avait décidé de changer de système pour le déplacement d’hier à Brest, avec une défense à cinq, ce qui a d’ailleurs un peu surpris son homologue, Éric Roy. Mais ce ne fut pas suffisant pour empêcher une quatrième défaite d’affilée et une chute à la 15e place. « On voulait bloquer l’intensité brestoise, les situations qu’ils se créent, s’est justifié le coach du Havre. Dans ça, on a été bon. On était prêts à concéder des temps de possession, avoir un volume offensif un peu moins important pour maintenir de la stabilité défensive. Malheureusement, on marque ce but un peu nous-mêmes. Quand on met en place cette stratégie, il faut y répondre avec énormément de rigueur. Le mot d’ordre est le combat sur les dix dernières rencontres, notamment à la maison. La clé ne passera pas par un football alléchant, mais par une mobilisation complète de tout le monde. »

Et enfin…

Stade Rennais – FC Lorient (1-2) : Stéphan a fait une erreur fatale

Stéphan a une équipe type qu’il n’a pas alignée contre Lorient (1-2), a constaté le journaliste Florent Gautreau sur RMC Sport. C’était une chance pour Blas mais il agace tout le monde, il fait la gueule. Cela se voit sur son body langage… Comme par hasard, dès l’instant où Stéphan ne met pas son équipe type et que Bourigeaud redescend d’un cran, ça ne marche pas bien. Donc cette défaite de Rennes est un peu pour Stéphan. »

Podcast Men’s Up Life
 

Pour résumer

Si « But ! Football Club » traite en premier lieu l’actualité de certaines équipes de l’élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu’il s’est passé aujourd’hui dans l’autre partie – moins médiatique – du championnat de France.

Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d’articles dans votre boite mail.