Ligue 1 – Longoria s’insurge face au traitement du championnat – www.parisfans.fr

Source : Lien de l’article original
Date Heure de publication : 2024-03-07 21:22:25

⬇️ ————TRAD———– ⬇️

Ce n’est pas souvent que l’on relaie des propos de Pablo Longoria, président de l’Olympique de Marseille. Mais, auprès du journal AS, le dirigeant a pris la défense de la Ligue 1 alors que certains veulent tirer la sonnette d’alarme au niveau des droits TV du championnat avec le départ de Kylian Mbappé, attaquant de 25 ans du Paris Saint-Germain, cet été.

Longoria « Les droits sont déterminés par la compétition elle-même et par l’histoire que vous racontez. »

« Ce que je ne comprends pas, c’est ce fatalisme sur la perte de Mbappé et des droits TV et la phrase populaire « heureusement que le PSG est venu sauver les droits TV du football français ». Mettez-vous en 2008. Le volume des droits télévisés est similaire à celui que nous connaissons actuellement.

Qu’est-ce que cela signifie ? Les droits sont déterminés par la compétition elle-même et par l’histoire que vous racontez autour de votre propre compétition. C’est le spectacle qui détermine les droits de télévision, pas un joueur ou des stars. La Liga a continué à se développer sans Neymar, Messi, Cristiano. Pourquoi ? Parce que vous racontez une histoire pendant la semaine.

Longoria « Nous devons recommencer à parler de football. »

Le niveau du football en Ligue 1 est élevé. Les stades, pour la plupart, sont bons. Le niveau de l’attractivité et de la télévision est bon, mais ce que nous devons améliorer, c’est l’histoire quotidienne que vous racontez sur le championnat. Le problème en France, c’est la façon dont nous racontons cette histoire au quotidien, car nous sommes tombés dans le sensationnalisme. Nous devons recommencer à parler de football, de sport, à raconter des histoires autour des matches. »

Bien sûr, le départ de Mbappé est une perte dans le spectacle et le « sensationnalisme ». Mais il y a d’autres joueurs et des équipes pour voir de belles choses sur le terrain. Ce qui est terrible, c’est d’avoir de nombreux consultants qui passent du temps chaque semaine à casser la Ligue 1. Difficile d’attirer d’autres observateurs, sponsors, joueurs et entraîneurs.

Pendant, nombreux sont ceux qui soulignent le niveau élevé de la Ligue 1 suite à leur arrivée. Notamment du côté du PSG. Et on voit chaque saison des joueurs être admirés à l’étranger alors qu’ils étaient un peu « boudés » en Ligue 1 la saison précédente.

On a pu noter aussi des tacles envoyés au championnat car le 2e n’arrive pas à se détacher du reste dans la course à l’Europe. Mais cela peut simplement signifier que le niveau est serré, pas qu’il est bas. Comme d’avoir Brest en 2e n’est pas forcément négatif, ce peut aussi être une preuve que des clubs travaillent très bien et qu’il y a des talents à suivre en Ligue 1. En tout cas, le championnat ne va pas s’arrêter. Le PSG non plus. Arrêtons d’aller chercher du négatif et profitons de ce qu’il y a.

Publicités