L’Olympique de Marseille pouvait difficilement espérer mieux. Opposés à Villarreal au Vélodrome pour la première manche de leur huitième de finale de la Ligue Europa, les Ciel et Blanc l’ont en effet emporté 4-0, prenant une option déjà quasi définitive pour la qualification pour les quarts de finale. Une victoire éclatante qui confirme le renouveau observé depuis l’arrivée de Jean-Louis Gasset sur le banc olympien.

Appelé à la rescousse après la défaite concédée à Brest (1-0), le technicien olympien a engrangé une quatrième victoire en quatre matches avec une nouvelle fois un festival offensif. Comme face au Shakhtar Donetsk (3-1) en Ligue Europa, puis à Montpellier (4-1) et Clermont (5-1) en Ligue 1, l’attaque olympienne a tourné à plein régime et l’ancien Stéphanois ne pouvait qu’apprécier la prestation de ses hommes.


« On a fait une première mi-temps extraordinaire »

« Je suis satisfait. Je savais qu’ils étaient capables, mais il fallait monter petit à petit. Ce soir, on a fait une première mi-temps extraordinaire au niveau de l’engagement, du pressing, de l’intensité, de l‘agressivité, a-t-il souligné au micro de RMC Sport. En deuxième mi-temps, on a un peu plus géré techniquement, ce qui nous manquait les matchs d’avant. Et surtout, on n’a pas pris de but. On jouera le match retour pour marquer un but. C’est une obligation. »

Pour ce faire, l’OM pourra compter sur Pierre-Emerick Aubameyang, auteur d’un nouveau doublé face à Villarreal, ses cinquième et sixième but depuis l’arrivée de Jean-Louis Gasset. « Il fait beaucoup d’efforts. En première mi-temps, il fallait défendre sur le côté. C’est quelqu’un qui a une mentalité exemplaire, a confié à son sujet l’entraîneur marseillais. Qu’il ait les qualités d’un buteur, il y a longtemps qu’on le sait. Après 50 minutes, on l ‘a remis dans l’axe pour qu’il se repose un petit peu. Et on l’a sorti à 20 minutes de la fin. »