đź“° Justice. Berlinois frappĂ© Ă  mort : prison avec sursis pour le jeune joueur du FC Metz Performance Program – www.republicain-lorrain.fr

Source : Lien de l’article original
Date Heure de publication : 2024-03-07 22:30:00

⬇️ ————TRAD———– ⬇️

Justice
Berlinois frappé à mort : prison avec sursis pour le jeune joueur du FC Metz Performance Program

Le jeune joueur du FC Metz Performance Program accusé d’avoir porté des coups mortels lors d’une rixe survenue à l’issue d’un match lors d’un tournoi en Allemagne était jugé par la cour criminelle de Francfort. Un Berlinois de 15 ans avait perdu la vie.

Sandrine Issartel

Hier Ă  22:30

| mis Ă  jour aujourd’hui Ă  08:48
– Temps de lecture :

 | 

Photo d’illustration ER

JugĂ© pour « violences volontaires ayant entraĂ®nĂ© la mort sans intention de la donner », le jeune joueur du FC Metz Performance Program (MIFA) – une structure intĂ©grĂ©e au club mosellan et qui permet « Ă  des jeunes footballeurs ou Ă  des Ă©ducateurs originaires du monde entier de pouvoir accĂ©der Ă  une structure de formation de haut niveau » – a Ă©tĂ© condamnĂ©, ce jeudi 7 mars, Ă  une peine de deux ans d’emprisonnement avec sursis, par la cour criminelle de Francfort, a annoncĂ© l’avocat messin, Me Xavier Iochum. « Il a Ă©tĂ© libĂ©rĂ© immĂ©diatement après neuf mois de dĂ©tention provisoire », a dĂ©clarĂ© le conseil.

Le parquet avait requis une peine de prison ferme de deux ans et trois mois. « La justice allemande a reconnu qu’il s’agissait d’une bagarre à laquelle il a été mêlé et dont il n’était pas l’auteur principal », a ajouté l’avocat.

A lire aussi

Drame de Francfort : le procès a dĂ©butĂ© pour l’ancien joueur du FC Metz Performance Program

Bagarre mortelle à Francfort : le jeune footballeur du FC Metz Performance Program inculpé

« Il est désormais libre »

« Il est dĂ©sormais libre et peut aller dans le pays qu’il veut. Mais il doit informer tous les mois le tribunal de Francfort de ce qu’il fait », a expliquĂ© le porte-parole du tribunal, Daniel Trosch. « Il a avouĂ© les faits et a dit les regretter », a-t-il ajoutĂ©.

Le 28 mai 2023, Paul, un footballeur berlinois de 15 ans perdait la vie après une rixe survenue à l’issue d’un match qui opposait son équipe à celle du Messin dans le cadre de la Germany Cup à Francfort, un tournoi de jeunes auquel participaient des équipes de 16 pays différents. Le jeune joueur du JFC Berlin été décédé quelques jours plus tard « des suites de ses graves blessures au cerveau », selon la police.

Ce contenu est bloquĂ© car vous n’avez pas acceptĂ© les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront dĂ©posĂ©s et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
GĂ©rer mes choix


Tweet

Neuf mois d’incarcĂ©ration

Soupçonné dès le début de l’enquête d’être l’auteur des coups mortels, le jeune messin avait été interpellé et placé en détention provisoire. Neuf mois d’incarcération dans un établissement pour mineurs au cours desquels le jeune homme n’a pu voir sa famille qu’une seule fois.

Si le Mosellan était défendu par l’avocat berlinois, Me Seyed Shahram Iranbomy, ses soutiens français, à commencer par le directeur de la FC Metz International Football Academy, Denis Schaeffer, ont collaboré sans relâche avec les autorités allemandes tout au long de l’instruction. « Nous avons mis en avant la personnalité de ce jeune décrit comme un garçon irréprochable et gentil et fait valoir, auprès de la justice allemande, les témoignages des Français présents le jour des faits mais qui n’avaient pas été entendus par la police allemande », explique Me Iochum.

« Un énorme soulagement »

Au cours du procès qui s’est tenu Ă  huis clos depuis son ouverture, le 25 janvier, (en raison du statut de mineur de l’accusĂ©,17 ans, 16 au moment des faits), des joueurs de l’équipe du Messin ainsi que Denis Schaeffer ont ainsi pu tĂ©moigner. « C’est un Ă©norme soulagement pour nous tous », explique le directeur de la MIFA mettant en avant la « bonne collaboration avec la justice allemande ». « Nous avons toujours eu la conviction que ce jeune homme ne mĂ©ritait pas de passer neuf mois en dĂ©tention et de se retrouver Ă  la place qui Ă©tait la sienne dans ce tribunal. »

Quant à l’avenir de l’adolescent arrivé du Maroc peu de temps avant le drame, si le responsable du centre se dit prêt à reprendre le joueur dans ses rangs, il admet qu’une discussion avec la famille doit déjà avoir lieu. « Il était en classe de seconde, prêt à passer en première. Nous verrons ensemble quels sont ses projets d’avenir. »

 
  • Sport lorrain
  • Metz


0 commentaire

RĂ©agir

Sur le mĂŞme sujet

Football Drame de Francfort : le procès a débuté pour l'ancien ...


25 janv. 2024

Football Bagarre mortelle Ă  Francfort : le jeune footballeur du ...


15 déc. 2023