đź“° Football : nouvelle donne sur les ailes Ă  Rodez – www.centrepresseaveyron.fr

Source : Lien de l’article original
Date Heure de publication : 2024-03-03 18:51:43

⬇️ ————TRAD———– ⬇️

« J’ai dit aux joueurs qu’ils peuvent être frustrés mais qu’ils ne doivent pas oublier le match qu’ils ont fait. » Après le nul concédé dans les derniers instants par Rodez face à Bordeaux (2-2), samedi 2 mars, l’entraîneur Didier Santini a retenu à la fois la frustration du scénario et la satisfaction par rapport au contenu.

Il n’a manqué qu’un brin de justesse supplémentaire dans la finition à son équipe pour s’imposer face aux Girondins, longtemps submergés par l’intensité et les courses incessantes proposées par les Ruthénois. Les joueurs de couloir ont de nouveau apporté une contribution importante dans cette symphonie accélérée, alors qu’une nouvelle hiérarchie semble se dessiner sur les postes de pistons.

À droite : Sylla nouveau concurrent de Buadès

Des accélérations ravageuses, une volonté constante d’aller de l’avant et une complémentarité naissante avec ses nouveaux partenaires. Face à Bordeaux, Dembo Sylla a prouvé qu’il pouvait apporter beaucoup au flanc droit ruthénois. Il a servi Killian Corredor sur le premier but de son équipe, une semaine après avoir délivré sa première passe décisive en sang et or contre Valenciennes (2-0), à destination de Yannis Verdier. Même s’il s’est un peu éteint au fil du match, le joueur prêté par Lorient jusqu’à la fin de la saison a marqué les esprits au cours de sa deuxième titularisation avec le Raf.

Au point de renverser la hiérarchie ? À voir. Lucas Buadès, l’habituel titulaire du poste, réalise une saison aboutie, lui qui est le meilleur passeur aveyronnais en championnat, avec six services décisifs. L’ancien Nîmois a démarré sur le banc samedi en raison d’une gêne à un adducteur. « Il avait 20 ou 30 minutes dans les jambes, pas plus », a commenté son entraîneur.

À lui de déterminer la nouvelle hiérarchie à droite, alors qu’Ahmad Ngouyamsa, souvent utilisé à ce poste en début de saison, semble désormais destiné à évoluer en défense centrale. Voire au milieu, comme cela a été le cas en fin de match contre Bordeaux.

À gauche Lipinski a pris l’ascendant sur Abdallah

Il a ouvert son compteur. À l’affût sur un corner après une remise de Lorenzo Rajot, Raphaël Lipinski a signé, face aux Girondins, son premier but avec Rodez. Cette réalisation sonne comme la récompense de la progression du joueur de 21 ans, qui prend une place de plus en plus importante au sein de la rotation. Face à Bordeaux, il a connu sa quatrième titularisation consécutive, une première pour lui en championnat.

« Je ne pensais pas que je serai aussi souvent titulaire », a reconnu l’intéressé, arrivé l’été dernier en provenance d’Auxerre, où il évoluait avec la réserve, en National 2. « J’essaie de redonner la confiance qu’on m’accorde, a ajouté celui qui a signé son premier contrat professionnel avec le Raf. Je sais que ce n’est que le début, qu’il y a encore énormément à faire. »

En ce moment, il apparaît comme le premier choix de Didier Santini pour occuper le flanc gauche du 3-5-2 ruthénois, devant un Akim Abdallah dont le rendement offensif n’a pas toujours donné satisfaction. Mais le Comorien a encore sa carte à jouer, lui qui est l’un des quatre sang et or (avec Serge-Philippe Raux-Yao, Waniss Taïbi et Killian Corredor) à avoir disputé tous les matches de son équipe en Ligue 2 cette saison.