đź“° Football. National : la FFF s'oppose au CNOSF sur les matchs Ă  rejouer du FC Villefranche – www.leprogres.fr

Source : Lien de l’article original
Date Heure de publication : 2024-03-08 11:43:00

⬇️ ————TRAD———– ⬇️

Mardi, les clubs de National du FC Rouen et de l’US Avranches criaient « hourra » : ce jour-lĂ , le CNOSF leur rendait un avis favorable, concernant leur demande d’obtenir depuis novembre une victoire sur tapis vert face au FC Villefranche Beaujolais, coupable Ă  l’Ă©poque d’avoir fait jouer Fahem BenaĂŻssa sous contrat amateur et non statut fĂ©dĂ©ral.

Ce contenu est bloquĂ© car vous n’avez pas acceptĂ© les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront dĂ©posĂ©s et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
GĂ©rer mes choix


Tweet

A l’Ă©poque, comme en appel devant la FFF, le FCVB avait Ă©tĂ© Ă©pargnĂ© et avait obtenu que les matchs soient rejouĂ©s puisque la ligue AURA avait commis une erreur au moment de valider la licence du latĂ©ral gauche, parti cet hiver Ă  Casa Pia en D1 portugaise.

Mais la crainte de voir la dĂ©cision infirmĂ©e a envahi le Beaujolais, en tĂ©moigne le communiquĂ© publiĂ© mercredi par l’entraĂ®neur caladois Romain Revelli, qui en appelait Ă  donner un peu plus de considĂ©ration au secteur sportif, chamboulĂ© depuis des mois par cette affaire.

Ce vendredi, nouvelle Ă©volution puisque la FĂ©dĂ©ration française de football a indiquĂ© qu’elle ne suivrait pas l’avis du CNOSF, organe consultatif qui ne peut imposer ses dĂ©cisions, et donc que les matchs en retard du FCVB Ă  Rouen, le 12 mars, puis Ă  Avranches, le 26 mars, se rejoueraient bien.

DĂ©sormais, il ne reste qu’un ultime recours pour les deux clubs normands face au club rhodanien : le tribunal administratif. Une voie judiciaire qui pourrait prendre des mois ou des annĂ©es, si on se rĂ©fère aux prĂ©cĂ©dentes affaires sportives. 

  • Sport
  • Villefranche-sur-SaĂ´ne