đź“° Brest solide dauphin, Nice dans le doute et distancĂ© – www.nrpyrenees.fr

Source : Lien de l’article original
Date Heure de publication : 2024-03-04 05:16:56

⬇️ ————TRAD———– ⬇️

Brest s’est installé durablement dimanche à la place de dauphin de L1 en gagnant contre le Havre (1-0) lors de la 24e journée, loin devant l’OGC Nice qui a été renversé par Toulouse (2-1) et s’est éloigné du podium.

Derrière le Paris SG, les Brestois ont consolidé leur place de deuxième du championnat (46 pts), quatre points devant Monaco.

Avec ce court succès dimanche contre le promu havrais (15e, 24 pts), les hommes d’Eric Roy restent sur une série de 13 matches sans défaite en Ligue 1.

Ils se sont de nouveau appuyés sur leur homme fort, le milieu Pierre Lees-Melou, qui a marqué son quatrième but de la saison, sans contrôle et avec force, bien placé dans la surface (34e).

La Ligue des champions se rapproche de plus en plus du stade Francis-Le Blé.

Nice et Rennes à l’arrêt

La dynamique est inverse pour Nice, battu à Toulouse. Cette défaite, la troisième en cinq matches de championnat (trois défaites, deux nuls), fait chuter les Aiglons à la 5e place de L1 (40 points) derrière Monaco (3e, 42 pts) après leur nul vendredi contre Paris (0-0) et Lille qui a pris la 4e (41 pts) après son succès samedi à Reims (1-0).

5 points sur 21 en 2024. Les joueurs de Francesco Farioli n’ont toujours pas remporté un match lors d’un déplacement malgré l’ouverture du score de Terem Moffi (8e), et cela pour leur septième voyage de suite en L1 (2 nuls, 5 défaites).

Les Niçois, qui ont buté sur Guillaume Restes en fin de match (81e, 90e) ont confirmé une mauvaise statistique : c’est la seule équipe des cinq grands championnats européens à ne pas avoir glané le moindre point après avoir été menée au score cette saison.

Avec ce succès, les Toulousains (10e, 29 pts) ont eux enchaîné une troisième belle victoire en L1 après celles contre Lille et Monaco. Une première depuis 2018.

En seconde période, alors qu’ils étaient menés ils ont poussé et maintenu la pression à l’image des supporters du Stadium.

Après avoir dû faire face à un grand Marcin Bulka dans le but niçois, ils ont trouvé la faille grâce à Thijs Dallinga, qui a inscrit un vrai but d’attaquant, son 9e de la saison (1-1, 65e).

Moins de cinq minutes plus tard, le Néerlandais a été à l’origine du second but toulousain, avec son appel sur le côté droit avant de servir Yann Gboho au point de penalty (2-1, 69e).

En faisant tomber un troisième club du top 5, le TFC s’est donné de l’air en s’éloignant de la zone de relégation, surtout après la défaite – la 7e de rang à la Beaujoire – de Nantes dimanche après-midi.

Les hommes de Jocelyn Gourvennec (14e, 25 pts) se sont inclinés (2-0) contre le relégable Metz (17e, 20 pts), qui revient à trois points du nouveau barragiste Montpellier (16e, 23 pts) sauvé par Arnaud Nordin lors du match nul (2-2) contre Strasbourg (12e, 26 pts).

En faisant chuter Rennes (8e, 35 pts) à domicile dimanche en fin d’après-midi (2-1), Lorient a réalisé la très belle opération de la 24e journée, en n’étant plus barragiste et remontant même à la 13e place (25 pts) à égalité de points avec Nantes.

Grâce une nouvelle fois à un but de la recrue hivernale Mohamed Bamba (59e) – son 6e depuis son arrivée fin janvier – et de Eli Junior Kroupi (90e), les Merlus ont enchaîné leur quatrième victoire en cinq matches dont trois succès à l’extérieur, lors du derby breton.

Au contraire, c’est un gros coup d’arrêt pour les Rennais pour les places qualificatives pour l’Europe : un deuxième match sans succès, loin de leurs six victoires de suite en L1.